Discours de Pierre Gattaz

Lyon, 3 décembre 2014