Local d’entreprise : les tendances 2019

En 2019, le nombre de demandes en locaux d’entreprise reste important, malgré une légère baisse par rapport à 2018. Néanmoins, les professionnels observent un net changement de la nature des besoins des entreprises. Désormais, elles veulent s’installer dans des locaux de qualité.

Immobilier d’entreprise : la qualité avant tout

2018 est l’année où plusieurs records ont été battus en matière de vente en immobilier d’entreprise. Grâce à un taux historiquement bas et une conjoncture économique favorable, le nombre de transactions a augmenté de 20 %. 2019 ne devrait pas connaître ce même niveau de réussite. Malgré tout, le secteur restera dynamique, car la demande reste élevée, au vu des faibles taux d’espaces vacants observés dans les villes les plus attractives comme Paris, Marseille ou Lyon.

2019 marque également quelques changements dans la nature des demandes des entreprises. En effet, le nombre de demandes pour les immeubles modernes et excentrés est en train de baisser. Les demandes de locaux atypiques et situés en plein cœur du centre-ville augmentent considérablement. Cette tendance répond à un nouveau besoin des entreprises : celui de proposer un espace qui inspire le bien-être au travail pour les salariés. Par conséquent, la conversion d’espace devient aujourd’hui plus tendance. Désormais, d’anciennes rues commerçantes se muent en quartiers d’affaires, tandis que d’anciens entrepôts sont convertis en showroom, etc.

Le coworking : au cœur de la tendance en 2019

2019 connaît également une augmentation considérable d’espaces en coworking, que ce soit pour les grandes entreprises, les travailleurs indépendants ou les PME. Ce type d’espace de travail est de plus en plus sollicité. Le coworking est une nouvelle manière de travailler consistant à partager un même espace professionnel dans le but de développer l’esprit de collaboration. Souvent, le travail en coworking favorise les échanges entre les professionnels d’un même secteur.

Les salariés sollicitent de plus en plus cette manière de travailler plus communautaire et plus collaborative. Pour les motiver, certaines sociétés vont jusqu’à adapter leurs propres locaux pour créer des espaces ouverts. Les entreprises vont jusqu’à effectuer une demande de crédit auprès de leurs banques pour financer les travaux et offrir un cadre de travail agréable à leurs salariés.

Lyon, Lille et Toulouse : métropoles d’implantation phare

À part la région d’Ile-de-France, le marché de l’immobilier d’entreprise est aussi en train de se développer dans d’autres grandes villes. Les villes de Lyon, Lille et Toulouse sont celles qui attirent le plus d’investisseurs en région. Elles représentent, à elles seules, 65 % des demandes placées en matière de local d’entreprise en région. Ce qui constitue un record. La ville de Lyon se démarque clairement avec un total de 331 700 m² placés contre 280 200 m² pour Lille et 178000 pour Toulouse. La demande placée est la recherche réalisée par une entreprise ou une personne qui a réellement trouvé l’offre lui convenant. Cette demande est par la suite concrétisée par la signature d’un contrat de vente ou de location. Le nombre de demandes placées est souvent utilisé par les grandes agglomérations pour analyser leur dynamisme économique.

Par ailleurs, le nombre d’investisseurs étrangers commence à représenter une proportion importante sur le marché de l’immobilier d’entreprise en France. Ce phénomène qui tranche avec la baisse du nombre d’investissements venant des entreprises françaises est surtout favorisé par une meilleure facilité d’accès aux placements immobiliers pour les étrangers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *